Les conseils mode d'Ophélie Meunier

Gangirls with talent

Les conseils mode d'Ophélie Meunier

La journaliste Ophélie Meunier se confie à Gang of Earlybirds et nous partage ses coups de coeurs
Bonjour Ophélie, qui es-tu ? Peux-tu nous en dire un peu plus sur toi ?

J’ai 32 ans et j’habite à Paris depuis 15 ans.
J’ai commencé par être journaliste, j’ai travaillé chez Elle pendant 7 ans, j’étais responsable de la rubrique mode sur le site. Je suis arrivée en tant que stagiaire et je ne devais rester qu’un mois dans ce magazine, j’ai tout donné !
Puis, j’en suis partie pour devenir free-lance, ce que je suis depuis presque 3 ans maintenant. Je suis toujours journaliste, pour différents médias, et j’ai développé mon activité de copywriter et de brand content editor.
Derrière ces mots pompeux, se cache une activité éditoriale pas si éloignée du journalisme (parfois) en collaboration avec des marques, de mode principalement.
Je conseille, édite, écris pour des marques toutes sortes de contenus. C’est varié, inspirant et très enrichissant puisque les marques n’ont rien à voir les unes avec les autres, chaque mission est différente, et finalement cette casquette est assez complémentaire de mon activité initiale, peut-être tout simplement juste son évolution naturelle ?
 

Quelles inspirations ramènes-tu de tes derniers voyages ?

J’ai de la chance, comme je suis freelance, je peux voyager relativement souvent. Cela m’arrive assez fréquemment qu’on me dise que je “passe ma vie en vacances”. Si on regarde mon feed instagram, il y a plus de bleu que de gris, c’est vrai. Mais il ne faut pas oublier que j’ai toujours mon ordinateur sur les genoux, où que je sois ! Et que le dimanche est un lundi pour moi, même à l’autre bout du monde…
J’adore m’acclimater quand je voyage. J’essaie le plus possible de me fondre dans la masse, que personne ne remarque que je n’habite pas là, et généralement j’y arrive assez bien. Je regarde tout. Je ramène chez moi des idées de plats, un élément de déco, une façon de nouer sa ceinture, une mèche de cheveux aperçue sur une fille dans un avion, une association de couleurs, tout. Je suis une vraie éponge.
Mais c’est le cas aussi à paris. C’est juste qu’en voyage, je pense qu’on met naturellement ses sens plus en éveil, puisque rien ne ressemble à ce que l’on connaît. Il paraît qu’on regarde moins la route quand on fait le même chemin tous les matins. 


Quels sont tes projets à venir ?

Je dis toujours que mon but ultime dans la vie est de trouver un équilibre. Cet été, j’étais à New York et je discutais avec mon ami Jay qui est designer au menswear chez Ralph Lauren et il me demandait, très sérieusement, si j’avais trouvé cet équilibre (“balance in life”). Sans prétention, je lui ai répondu que je me dépensais à fond au quotidien pour, et que je pensais que oui. Mon projet à venir, c’est de le maintenir. Ça demande une énergie folle, mais j’adore ça.
J’aime énormément travailler, je suis contente parce que j’y arrive, j’ai trouvé un rythme dans mon travail, j’ai une vie perso qui me stimule et me porte, m’épanouit beaucoup aussi, je fais beaucoup de sport, j’adore ça, ça m’aide à me vider la tête et nourrit cette énergie dont j’ai besoin etc.
Comme tout le monde, j’ai des journées “bad mood” où tout va mal, je renverse mon café, j’ai merdé sur un contrat important avec un client que j’aime bien, il pleut je frise etc. Ok ! Mais je vais courir ou je pense à la prochaine perspective agréable que j’ai, un resto, un projet pro, peu importe, et on relativise tout. Garder l’équilibre est un projet ambitieux mais pourquoi ne pas l’être ?


Comment décrirais-tu ton style ?

C’est une question que j’ai posée des centaines de fois en interview et je me suis toujours dit que je détesterais y répondre ! Haha
En fait, c’est difficile, je ne sais pas trop. Il n’est clairement pas street, mais je ne crois pas qu’il soit très “lady” pour autant. J’aime me sentir élégante, mais pas guindée. Je fais toujours très attention aux détails, à mes cheveux, à mes bijoux, même si j’en ai peu, ils sont choisis avec soin.
Ma façon de m’habiller a évolué aussi, je me suis rendue compte il n’y a pas longtemps que je ne mettais quasiment plus de baskets par exemple. Je vieillis peut-être ? Je porte beaucoup de chemises, j’aime les imprimés, mais pas le bariolé, j’adore le mix&match, mais aussi l’épuré. Effortless chic ? Ceci n’est pas une réponse…

Quel est ton meilleur conseil mode ?

Less is more.

 

Es-tu une Earlybird ?

Je suis un ultra Earlybird, je crois même que les gens qui me connaissent vous le donneraient assez vite comme caractéristique de qui je suis ! Depuis toujours, je me réveille tôt… même si je me couche tard.
J’aime le calme et la sérénité du matin, qui bizarrement moi me donnent une énergie folle. Après, je suis souvent toute seule… enfin je suis toujours celle qui prépare le petit-dej, disons le comme ça !  


Quelles sont tes 3 pièces préférées de notre sélection ?

Le gilet I Love Mr Mittens
La robe Rixo
Les chaussettes Simone Wild

 

Si tu pouvais créer un gang de 3 femmes que tu admires, qui choisirais-tu ?

Jenna Lyons, l’ancienne directrice artistique de J.Crew, qui est la femme que j’ai peut-être le plus copiée haha.
Julia Roberts, je ne peux pas résister, c’est vraiment mon idole depuis toujours…
Michelle Obama, j’ai une liste de questions longue comme le bras à lui poser. Cette femme me fascine. J’aurais pu dire Oprah Winfrey aussi. Trois, c’est dur !
Mince, aucune française.

  

Quelles sont tes trois adresses favorites à Paris où tu vis ?
 J’ai toujours habité rive gauche et j’habite depuis quelques années au bord du canal Saint Martin. D’ici à la fin de l’année, je pense que je vais retourner de l’autre côté de la rive…
J’adore : 
Le Nemours, place Colette Paris 1er. Pour boire un verre de vin au coucher du soleil, été comme hiver, avant ou après une balade aux tuileries, magique !
Le Bar des Prés, 25 rue du Dragon Paris 6e. Le resto de Cyril Lignac, qui revisite une carte japonaise. Super pour le dèj, tamisé et virevoltant pour le dîner (génial pour y aller avec son mec), encore mieux au comptoir et les cocktails sont à tomber…
Le Tigre Cherche-midi, 101 rue du Cherche midi + Kshanti Yoga 13 rue du vieux colombier Paris 6e. Les deux centres où je fais (intensément, passionnément) du yoga...

Précédent

Olivia Cummings: la plus cosmique des Gangirls

Suivant

Alix et Caroline Petit: Les jumelles les plus cools de Paris!